association Histoire et Patrimoine Secondigny Deux-Sèvres
Sainte Eulalie

Sainte Eulalie

Patronne de la paroisse de Secondigny-en-Gâtine

 

Le nom "Eulalie" vient du grec "Eulalos" qui se traduit par "qui parle bien". Les romains ont transcrit Eulalos en Eulalia.

C’est probablement lors de la consécration de notre église, en 1092, que lui fût donné le nom de sainte Eulalie.
Il est possible que ce nom ait été donné à la suite d’un pèlerinage à Compostelle ou d’un vœu réalisé, fait par un Chevalier bienfaiteur de l’église en déplacement en Espagne.
En France plusieurs centaines de paroisses l’ont choisie comme patronne, en grande majorité dans le sud, avec un maximum dans les départements de l’Aude, du Gers et de l’Hérault. Les Deux-Sèvres ne compte que Secondigny, et Benet pour la Vendée (vitrail de sainte Eulalie datant de 1900).
L’implantation de ces paroisses correspond à la limite de la langue d’oc. Il n’a guère atteint la France d’oïl. Certains châteaux et vignobles du Bordelais et du Sud ont même été mis sous la bonne garde de sainte Eulalie.
Notons également que le nom de sainte Eulalie se retrouve aussi au Canada.

Qui était sainte Eulalie ?


Excepté la Vierge Marie, Jean-Baptiste et les apôtres, les seuls saints vénérés par l’église durant le premier millénaire furent les martyrs dont on honora très vite la mémoire et dont on implora l’intercession.
Les détails de sa vie sont en grande partie légendaires.
Elle serait née en 289 à Emerita Augusta, aujourd’hui Mérida, capitale de l’Estrémadure en Espagne.
Elle est morte en martyre à la fin du IIIe siècle, probablement le 10 décembre 304, au moment où la persécution déclenchée en 303 par les empereurs Dioclétien et Maximien faisait rage.
A douze ans, elle se présente spontanément au juge en proclamant sa foi. Elle refuse de sacrifier aux idoles et elle subit de nombreuses tortures. Sur le bûcher, ses cheveux prennent feu mais les flammes forment un rideau protecteur. Elle est finalement décapitée.
On raconte qu’une colombe blanche – son âme – s’envole à ce moment-là de sa bouche. (« reconnaître les saints » B. des Graviers)
Les restes supposées de la sainte furent l’objet d’un véritable culte. On lui édifia un martyrium mausolée dés le IVe.
Elle est la patronne de Barcelone et de Perpignan.

La Cantilène de Sainte Eulalie IX° siècle.


La cantilène est un chant (poème à deux voix) à caractère antique, qui est souvent la transcription d’une séquence latine.
La Séquence comporte vingt-neuf vers :

Texte en roman                                                           Adaptation française

Buona pulcella fut Eulalia.                                    Bonne pucelle fut Eulalie.
Bel auret corps bellezour anima.                           Beau avait le corps, belle l'âme.
Voldrent la ueintre li d[õ] inimi.                           Voulurent la vaincre les ennemis de Dieu,
Voldrent la faire diaule seruir.                               Voulurent la faire diable servir.
Elle nont eskoltet les mals conselliers.                  Elle, n'écoute pas les mauvais conseillers :
Quelle d[õ] raneiet chi maent sus en ciel.              « Qu'elle renie Dieu qui demeure au ciel ! »
Ne por or ned argent ne paramenz.                        Ni pour or, ni argent ni parure,
Por manatce regiel ne preiement.                            Pour menace royale ni prière :
Niule cose non la pouret omq[ue] pleier.               Nulle chose ne la put jamais plier
La polle sempre n[on] amast lo d[õ] menestier.     À ce la fille toujours n'aimât le ministère de Dieu.
E por[ ]o fut p[re]sentede maximiien.                    Et pour cela fut présentée à Maximien,
Chi rex eret a cels dis soure pagiens.                      Qui était en ces jours roi sur les païens.
Il[ ]li enortet dont lei nonq[ue] chielt.                      Il l'exhorte, ce dont ne lui chaut,
Qued elle fuiet lo nom xp[ist]iien.                           À ce qu'elle fuie le nom de chrétien.
Ellent adunet lo suon element                                  Qu'elle réunit son élément [sa force],
Melz sostendreiet les empedementz.                       Mieux soutiendrait les chaînes
Quelle p[er]desse sa uirginitet.                                 Qu'elle perdît sa virginité.
Por[ ]os suret morte a grand honestet.                      Pour cela fut morte en grande honnêteté.
Enz enl fou la getterent com arde tost.                      En le feu la jetèrent, pour que brûle tôt :
Elle colpes n[on] auret por[ ]o nos coist.                  Elle, coulpe n'avait : pour cela ne cuit pas.
A[ ]czo nos uoldret concreidre li rex pagiens.            Mais cela ne voulut pas croire le roi païen.
Ad une spede li roueret toilir lo chief.                       Avec une épée il ordonna lui ôter le chef :
La domnizelle celle kose n[on] contredist.                La demoiselle cette chose ne contredit pas,
Volt lo seule lazsier si ruouet krist.                           Veut le siècle laisser, si l'ordonne Christ.
In figure de colomb uolat a ciel.                                 En figure de colombe, vole au ciel.
Tuit oram que por[ ]nos degnet preier.                      Tous implorons que pour nous daigne prier,
Qued auuisset de nos xr[istu]s mercit                        Qu'ait de nous Christ merci
Post la mort & a[ ]lui nos laist uenir.                         Après la mort, et qu'à lui nous laisse venir,
Par souue clementia.                                                   Par sa clémence.


La statue de sainte Eulalie représentée était sur la gauche de l’autel, légèrement en arrière. En 1964, après le concile de Vatican II, elle a été enlevée, comme la plupart des statues existantes de style « St Sulpice », par le Père Alexis Riolon, curé-doyen.
Il existe peu de reproduction de cette sainte.

La Sainte Eulalie se fête le 12 février

"Si le soleil rit à la Sainte Eulalie, pommes et cidre à la folie". Pour la cité de la Pomme, c'est un dicton que tous les Secondignois doivent connaïtre.

Sainte Eulalie

 
Statistiques
OS: Linux p
PHP: 4.4.3-dev
MySQL: 5.0.83
Heure: 15:10
Caching: Disabled
GZIP: Disabled
Membres: 520
Publications: 72
Liens: 6





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

 

Dernières information en date du 10 février 2015.

Les prochaines réunions auront lieu au FOYER (ou chez un membre du bureau), toujours à 14 heures 30, les mardis 10 mars, 31 mars pour avril, 12 mai, 02 juin et le 30 juin pour juillet.

Nous allons programmé une sortie en juin 2015. Confirmation après la réunion du 31 mars.

Nous recherchons toutes photos de classe, des plus anciennes aux plus récentes, de toutes les écoles de Secondigny voire même des communes limitrophes.

Message à transmettre à ceux qui ne vont pas sur le site.

J.B.

Pour vous faciliter dans vos recherches , ou satisfaire votre curiosité, nous modifions ce chapitre en y notifiant systématiquement toutes nouvelles mises à jour ou rajouts.

Vous n'aurez plus à fouiller dans tous les tiroirs pour savoir où se trouvent les dernières rentrées.

 P.J.

Le 06/08/2012:

  • Mise à jour de l'article d'accueil.
  • Ajout article "2012 Journées du patrimoine" dans section "L'association", catégorie "Réunions"

Le 16/02/2012 :

  • Modification page d'acceuil : réunion du 18 mars 2012
  • Ajout article "2012 mars 18 Moulin à tan Le Retail" dans section "L'association", catégorie "Réunions"

 Le 10/12/2011 :

  • Apparition d'une nouvelle "petite histoire" : Vieilles chaussettes
  • Modification du document : Dictionnaire topographique Secondigny 2011
  • Modification du document : Dictionnaire topographique Canton 2011
  • Modification du document : "Moulins du Thouet" devient "Au fil du Thouet"